association Mélimêlarts

Agenda de l'association

Agenda 2003

Retour à la page d'accueil

Lien vers la première fiche

Lien vers la fiche précédente

Lien vers la fiche suivante


Agenda 2003

3 photo(s)

- Assemblée générale constitutive de Mélimêlarts, le 30/03/2003

Trois articles de presse célèbrent l'événement.

* L'hebdo de Sèvres et Maine, 10/04/2003
Une nouvelle association est née : Mélimêlarts

Une nouvelle association Mélimêlarts, vient d'être créée, présidée par une Cugandaise, Joce Bernard, et dont le siège social est au village du Bordage.

Mélimêlarts regroupe des artistes de tous genres et des personnes qui travaillent auprès de personnes handicapées. Les membres fondateurs, une trentaine, se sont fixés comme but « d'organiser des expositions d'arts plastiques regroupant des artistes valides et des artistes handicapés, quel que soit leur handicap (sensoriel, intellectuel, moteur, mental) ». Par le biais de ces expositions communes (peintures, gravures, dessins, photographies, poèmes, vidéos ), les membres de Mélimêlarts veulent prouver au grand public que la création artistique permet d'effacer toutes différences physiques, initellectuelles, ou mentales ». L'association s'est aussi fixé comme objectif « de faciliter l'accès à la culture au public handicapé ».

Pour l'instant, les responsables sont à la recherche de lieux capables d'accueillir des expositions de travaux d'arts plastiques, sur une période de trois semaines.

La première exposition de Mélimêlarts aura lieu du 10 avril au 3 mal, au restaurant Interlude à Nantes. Marc Gratas (peinture), Denis Martin (gravure) et Jean-Yves Thual (peinture) y exposeront leurs œuvres, Les personnes désireuses de proposer un lieu d'exposition peuvent s'adresser à la présidente. Une autre exposition est prévue en mai au Foyer des jeunes travailleurs, place Élisabeth à Nantes.

Le bureau : Présidente, Joce Bernard ; secrétaire, Gilles Naour ; trésorier, Gwénaël Couturier.

* Presse-Océan, 10/04/2003
L'art pour mieux intégrer les handicapes

Une nouvelle association, Mélimêlarts, se propose de réunir, dans un même lieu d'exposition, les artistes valides et handicapés.

Mélimêlarts est une toute jeune association, dont le siège social est à Cugand. Cette association présidée par une Cugandaise, Joce Bernard, regroupe une trentaine de membres, des artistes de tous genres et des personnes dont la profession les amène à travailler dans le milieu des handicapés.

Mélimêlarts s'est fixé comme objectif « d'organiser des expositions d'arts plastiques (peintures, gravures, dessins, sculptures, photographies, poèmes, vidéo ... ) regroupant des artistes valides et handicapés, quel que soit leur handicap (sensoriel, intellectuel, moteur, mental ... ). Il s'agit de prouver au grand public que la création artistique permet d'effacer toutes différences physiques, intellectuelles ou mentales » . L'association s'est également fixé un autre objectif : « Faciliter l'accès à la culture au public handicapé » .

Deux expositions

Deux expositions sont d'ores et déjà prévues. La première aura lieu au restaurant Interlude, à Nantes, du 10 avril au vendredi 1er mai. Deux peintres, Marc Gratas et jean-Yves Thual et un graveur, Denis Martin, exposeront leurs œuvres. Une deuxième exposition est prévue, mi mai, au Foyer des jeunes travailleurs, place Elisabeth, à Nantes.

Les responsables de l'association sont à la recherche de salles leur permettant d'organiser des expositions sur des périodes de trois semaines. Les personnes intéressées peuvent contacter la présidente.

* Ouest-France, 10/04/2003
Mélimêlarts ou l'art de mélanger les genres

Une nouvelle association vient de voir le jour à Cugand. Appelée Mélimêlarts cette structure a vocation à créer des événements réunissant personnes valides et handicapées.

Effacer les différences physiques, intellectuelles ou mentales par le biais de la création artistique. Ouvrir les lieux d'exposition d'arts plastiques regroupant des artistes valides et handicapés quel que soit l'handicap. Bref, casser les non-dit, les préjugés, l'ostracisme, la commisération, tous ces jugements qui ont tendance à isoler, en offrant un espace de liberté, c'est la raison d'être de la toute nouvelle association cugandaise

Comme son nom l'indique, cette structure qui a vocation à organiser des événements n'importe où, « à partir du moment où on trouve un lieu d'exposition et des bonnes volontés pour les mettre sur pied », est née de l'imagination de Jocelyne Bernard, Gilles Naour et Gwenaël Couturier. « Etant atteinte moi-même de sclérose en plaques, j'ai découvert que la création artistique estompe considérablement les différences entre les personnes », commente Joce Bernard. De son handicap, cette Cugandaise en a tiré une force, une énergie communicative. Ce qu'elle aime, Joce, c'est se faire rencontrer les gens valides et non valides pour qu'ils apprennent à vivre ensemble. Faire changer le regard des autres, c'est le combat de Jocelyne Bernard. « Les personnes handicapées veulent vivre comme tout le monde. Et pour cela, il faut créer des passerelles entre les deux mondes. Des petites choses comme notre association ont vocation à changer l'état d'esprit entre personnes valides et personnes handicapées. Des petites choses qui font prendre conscience qu'on ne doit pas avoir d'attitude misérabiliste envers eux. Tout se cultive, tout s'apprend. » Et ceci est d'autant plus vrai en 2003, année du handicap.

Haut de page
Menu