Invitation

Manifestations des années précédentes

Liste des manifestations 2003

Retour à la page d'accueil

Restaurant Interlude (Nantes), 10/04-3/05/2003

* Liste des 3 exposants :
1 photo(s) Cliquez sur une photo pour l'agrandir    

Ouest-France, 16/04/2003

     
- exposition

* Ouest-France, 04/2003
Mélimêlarts expose trois artistes à Interlude

Mélimêlarts regroupe des artistes valides et handicapés. L'association expose pour la première fois au restaurant associatif Interlude. Elle y présente les œuvres des peintres Marc Gratas et Jean-Yves Thual ainsi que les gravures de Denis Martin.

« Nous voulons montrer au grand public que la création artistique permet d'effacer toutes différences physiques, intellectuelles ou mentales. » L'association Mélimêlarts est née il y a un an d'une volonté commune d'échanger autour d'un art vivant. Présidée par Joce Bernard, l'association veut aussi faciliter l'accès à la culture pour le public handicapé. Ainsi pour sa première exposition au restaurant associatif Interlude, l'association a invité trois artistes à présenter chacun une dizaine d'œuvres : les peintres Jean-Yves Thual et Marc Gratas, ainsi que le graveur Denis Martin.

Denis Martin a découvert la technique de la gravure lors d'un stage au musée de l'imprimerie à Nantes (1999). « J'ai alors senti qu'il pouvait se passer quelque chose », explique ce graphiste de formation qui a passé cinq années aux Beaux Arts. Et de préciser que le noir et blanc, la minutie et la patience l'ont notamment poussé à la gravure. Aujourd'hui, il travaille sur le zinc en revisitant ou réinterprétant des œuvres existantes, à l'instar de certains Goya. Mais les paysages ou l'histoire de l'art l'inspirent aussi et après avoir dessiné à la pointe sèche sur le métal, il imprime son travail sur le papier.

Jean-Yves Thual navigue, lui, entre peinture et comédie. Il participe actuellement, à Marseille, au festival du film amateur. Il travaille beaucoup sur le corps et s'attarde plus particulièrement sur l'image de la femme. « Spontané, vif, il a un graphisme très rapide et saccadé », commente l'un de ses amis qui précise qu'il mélange les techniques, encres, pastels ou encore acryliques et qu'il propose aussi des séries de linogravures. Mais le comédien est aussi inspiré par des pièces dans lesquelles il a joué et qui l'ont marqué comme celle de Mr Tipleton. Cette histoire de clown a ainsi fortement influencé son art pictural.

Enfin, Marc Gratas propose une peinture plus abstraite en travaillant sur la recherche de la pureté, du geste parfait. Plus volontiers habitué aux grands formats, il expose ici des formats plus réduits. « Mon travail est spontané, il est le résultat d'une méditation. Je n'ai pas le désir de représenter quoi que ce soit, je laisse plutôt passer le maximum d'émotion », confie cet artiste nantais qui enseigne par ailleurs à l'atelier de la Gobinière.

Haut de page
Menu